SHIATSU CHEVAUX – Quand faire appel au praticien shiatsu

SHIATSU CHEVAUX - Quand faire appel au praticien shiatsu

 

Idéalement, le Shiatsu intervient de manière PREVENTIVE. L’action du Shiatsu vise à prévenir l’apparition de la « maladie » ou de futures blessures et optimiser les performances du cheval :

  • En détectant les éventuels signes précurseurs de déséquilibres et en rééquilibrant le réseau énergétique dans les méridiens d’acupuncture.
  • En sollicitant les capacités naturelles d’auto-guérison du cheval.
  • En stimulant les fonctions d’émonctoire des organes vitaux (servant à éliminer).

Le shiatsu est particulièrement bénéfique aux intersaisons (4/5 fois par an). Il accompagne aussi le cheval :

  • Avant ou pendant une période de débourrage pour le poulain
  • Au travail pour améliorer la souplesse et les allures ainsi que sa conscience corporelle, mais aussi pour le soulager des raideurs musculaires et articulaires.
  • Avant une période de surmenage : compétitions, transport, changement d’écurie ou de propriétaire.
  • En convalescence, le Shiatsu est utilisé pour maintenir un bon moral du cheval et soutenir les différents systèmes de l’organisme ainsi que le tonus musculaire.
  • Quand il est plus âgé pour entretenir la tonicité des muscles et accroître la capacité d’adaptation par rapport à cette nouvelle phase de la vie. Le shiatsu est un excellent anti douleurs contre l’arthrose.

Le Shiatsu intervient également en cas de traitement pour soulager un problème aigu ou chronique.

shiatsu-cheval-introduction-2

Il permet d’agir sur les troubles fonctionnels, émotionnels ou structurels comme :

  • Problèmes pulmonaires : essoufflement, écoulement nasal, toux, bronchite, emphysème, allergies, épistaxis.
  • Problèmes circulatoires et lymphatiques : engorgements, molettes, membres froids, pâleurs des muqueuses, fatigue facilement, récupération difficile après le travail, lymphangite, fourbure.
  • Problèmes musculaires et articulaires : douleurs dorsales et lombaires, allures non harmonieuses, trébuche facilement, problèmes d’aplombs, lourdeurs des membres, manque de tonus musculaire, boiteries, tendinites.
  • Problèmes cutanés : transpiration excessive ou par plaques, poil terne, peau sèche ou trop grasse, pellicules, mauvaise cicatrisation, démangeaisons, dermite et autres problèmes de peau comme sarcoïdes, verrues.
  • Troubles du transit intestinal : crottins malodorants, secs, fonces, urine chargée, mauvaise haleine ou bouche sèche, diarrhées ou constipation, ballonnements, coliques chroniques ou aiguës. Problèmes dentaires et tensions maxillaires.
  • Problèmes d’élimination : problèmes urinaires, surcharge pondérale ou perte d’appétit.
  • Troubles du système de reproduction : impuissance chez l’étalon, déséquilibre hormonal chez la jument.
  • Mais aussi : chute des crins, pousse lente et irrégulière de la corne, seime, défaut d’aplombs.